WP2 Etat de l’art, données accidentologiques

Livrables

Livrable 2.1 : Synthèse sur le comportement des piétons en traversée de rue
partie 1 : état de l’art
partie 2 : études en Psychologie ergonomique et en Biomécanique (confidentiel)
La traversée de rue pour un piéton est une activité complexe, s’inscrivant dans un environnement dynamique. Elle peut en outre être dangereuse, d’une part, par la présence des véhicules pouvant augmenter le risque pour le piéton d’être percuté et d’autre part, du fait des comportements dangereux des piétons eux-mêmes, qu’ils soient volontaires ou liés à une estimation incorrecte de la situation de traversée. Malgré cette complexité, il est nécessaire que le véhicule autonome soit capable de prédire les intentions des piétons de traverser la rue pour qu’il puisse faciliter l’interaction et ce, en modulant son comportement pour optimiser la sécurité.
La première partie du livrable propose une revue de littérature centrée spécifiquement sur la tache de traversée de rue et la détection d’indicateurs biomécaniques. La seconde partie présente deux études menées par VEDECOM dont les résultats laissent présager la possibilité d’identifier certains patterns et marqueurs comportementaux qui pourraient prédire la probabilité que le piéton traverse dans une configuration donnée et ainsi détecter l’intention de traverser bien avant que le piéton devienne un obstacle sur la chaussée pour le véhicule autonome.

Coeugnet, S. Honeine, JL, Merlhiot, G. (2019) Livrable L2.1. Synthèse sur le comportement piétons – partie 1 : état de l’art, version révisée, Projet SURCA
Télécharger le livrable L2.1 partie 1
---
L.2.2 État des connaissances sur les usagers et carrefours à feux
Le carrefour à feux est le mode de gestion qui permet d’écouler un maximum de flux dans un espace minimal. Sa conception est une démarche spécifique qui associe étroitement aménagement de la voirie et fonctionnement des feux afin d’en garantir la performance en matière d’écoulement des flux et de sécurité pour tous les usagers. Si, en première approche, les feux semblent simplifier l’insertion du véhicule autonome, il faut éviter toute approche réductrice qui ferait oublier les nombreuses difficultés à surmonter.
Ce document est un état de l’art à dire d’expert basé sur des retours terrains, des échanges avec les services gestionnaires de feux ainsi que d’études et évaluations menées par le Cerema. Il présente les enjeux liés à ce type d’aménagement, les modes de fonctionnement les plus répandus et permet de mesurer la grande diversité des configurations et comportements humains dont la compréhension est indispensable pour étudier l’impact de la conduite automatisée sur la sécurité des usagers de la route au niveau de ce type d’intersection.

DAMAS, C., (2020). Livrable L2.2 Etat des connaissances sur les usagers et carrefours à feux, Projet Surca, financé par la FSR et la DSR, 27 p.
Télécharger le livrable L2.2
---
L2.3 – Etat de l’art sur les potentielles difficultés de cohabitation des 2RM et des véhicules automatisés
Ce livrable vise à identifier les potentielles difficultés de prise en compte des 2RM dans l’environnement du véhicule automatisé. Il s’appuie sur un état de l’art portant d’une part sur les interactions des 2RM avec les VL actuels et d’autre part sur les caractéristiques des accidents impliquant des 2RM. Cette approche bibliographique est complétée par une approche « expert » basée sur l’analyse d’un questionnaire renseigné par une vingtaine d’experts européens dans le domaine de la sécurité routière. Elle porte sur la cohabitation, les potentiels conflits, les types d’accidents ou d’incidents, les interactions et les besoins de communication entre véhicule automatisé (selon différents niveaux d’automatisation) et 2RM.

Krishnakumar, R., Saade, J, Chrétien, P, Hervé, V, (2020), Livrable L2.3 « Etat de l’art sur les potentielles difficultés de cohabitation des 2RM et des véhicules automatisés», Projet SURCA, financé par la FSR, 31p.
Télécharger le livrable L2.3
---
L2.5.b –  Réévaluation des enjeux des scénarios types d’accidents urbains (avec et sans implication de piétons)
Le développement de la conduite automatisée est souvent présenté comme une voie prometteuse pour améliorer le niveau de sécurité du système de circulation. La capacité des automates en charge de la conduite à gérer les situations connues comme difficiles constitue toutefois une condition préalable cruciale. Il est plausible que les situations qui mettent en défaut le conducteur humain puissent également soulever des difficultés pour l’automate d’un véhicule autonome : la connaissance des processus accidentels récurrents actuels est donc une source d’information importante pour le développement du véhicule autonome.
L’objectif des investigations menées dans ce livrable est de de fournir une liste de ces situations difficiles sous la forme de scénarios types d’accidents. Les investigations ont porté sur les situations de circulation urbaine où la tâche de l’automate sera, à priori, encore plus ardue, en raison de la plus grande complexité des situations et des nombreux faux positifs possibles. 60 scénarios types d’accidents ont été décrits. La description de chaque scénario type a été assortie d’un enjeu en pourcentage du nombre total d’accidents recensés par les forces de l’ordre en 2018 et en nombre annuel d’accidents.

Clabaux, N., Brenac, T., (2020), L2.5b« Réévaluation des enjeux correspondant aux scénarios types d’accidents urbains (avec et sans implication de piétons)», Projet SURCA, financé par la FSR, 77 pages.
Télécharger le livrable L2.5.b
---
L2.6 Activités adoptées par les occupants de véhicules autonomes
Les véhicules autonomes pourraient offrir une grande liberté aux utilisateurs et de nouvelles activités pourraient émerger à bord (comme utiliser un ordinateur, se reposer). Ces nouvelles activités peuvent être associées à des postures pour lesquelles les systèmes de sécurité existants, tels que les ceintures de sécurité et les airbags, n’étaient pas conçus à l’origine. Des adaptations significatives pourraient alors être nécessaires pour conserver le niveau de protection actuel.
Ce rapport synthétise les études existantes sur l’analyse des activités et postures associées des occupants dans divers moyens de transport, en mettant en avant celles qui pourraient être réalisées dans des véhicules autonomes. Les résultats fournissent des listes d’activités plausibles mais peu d’indications quantifiées quant aux postures associées. Il convient donc de mieux définir quantitativement ces postures pour pouvoir en évaluer les risques. Ces activités seront conduites dans le WP7.

GREBONVAL, C., BEILLAS, P., (2019) Livrable L2.6 Activités adoptées par les occupants de véhicules autonomes, WP2, Projet Surca, financé par la FSR et la DSR, 19 p.
Télécharger le livrable L2.6
---
L2.7 Estimation de l’effet de l’introduction des véhicules autonomes dans la survenue d’accidents
Le livrable présente une estimation, par la simulation, du nombre d’accidents qui pourraient potentiellement être évités en fonction de différents taux de pénétration de véhicules automatisés (VA) de niveau 5 parmi les seuls véhicules légers.
En l’absence de données d’accidentalité en situation de conduite automatisée une certaine proportion de véhicules légers impliqués dans des accidents décrits dans la base de données VOIESUR a été substitué par des véhicules automatisés de niveau 5, en leur appliquant les probabilités d’évitement de l’accident telles qu‘estimées par un certain nombre de spécialistes des VA impliqués dans le projet. Cette approche ne prend en compte que l’effet favorable des accidents potentiellement évités, et ne tient pas compte des autres effets, notamment sur le comportement humain, qui pourraient être défavorables.
En tenant compte de l’ensemble des usagers de la route, et au-delà des nombreuses limites de l’approche, la simulation suggère que l’on peut espérer une réduction de presque la moitié des accidents corporels et mortels en remplaçant tous les VL en circulation par des véhicules automatisés de niveau 5.

Pilet, C., Martin, J.L., (2020), Livrable n° 2.7 « Estimation de l’effet de l’introduction des véhicules autonomes dans la survenue d’accidents », Projet SURCA, financé par la FSR, 18 pages, Univ Lyon, Univ Gustave Eiffel, UMRESTTE UMRT9405, F-69675 Bron.
Télécharger le livrable L2.7
---
L2.8 – Situations d’interactions accidentogènes : enjeux

Le projet SURCA ambitionne de contribuer à une meilleure intégration des véhicules autonomes dans la circulation actuelle. Celle-ci est fortement conditionnée par le comportement des usagers des routes et des rues et notamment par les interactions entre véhicules motorisés et/ou entre véhicules et usagers des modes actifs (piétons, cyclistes…). Dans la majorité des situations, ces interactions permettent d’assurer des déplacements en toute sécurité sans générer de conflits entre les différents protagonistes. Toutefois dans certaines circonstances, l’absence d’interactions entre usagers ou la défaillance de certains mécanismes notamment humains peuvent être à l’origine d’accidents corporels.
Ce livrable produit une analyse macroscopique de deux bases de données détaillées d’accidents les plus récentes en France (VOIESUR et FLAM). Elle conduit à une évaluation des enjeux associés des différentes situations accidentelles impliquant des véhicules légers actuels (et non autonomes) interagissant avec des piétons, vélos, 2RM/3RM et/ou d’autres véhicules légers. Ce livrable alimente les travaux des tâches 4.1, 5.1 et 6.1 du projet qui vont chacune hiérarchiser les enjeux dans leur périmètre de façon à identifier ensuite les scénarios de conduite à analyser en priorité pour les véhicules autonomes.

LEDOUX, D., (2019), KRISHNAKUMAR, R., HERVE, V. Livrable L2.8 Situations d’interactions accidentogènes : enjeux, Projet Surca, financé par la FSR et la DSR, 35p.
Télécharger le livrable L2.8


Communications

Communication aux 1ère journées francophones de la sécurité routière, Québec, Octobre 2019. Véhicules autonomes : situations d’interaction accidentogènes (V.Ledoux)
Télécharger la communication